Taux d'intérêt réel

En économie, le taux d'intérêt réel est le taux d'intérêt nominal corrigé du taux d'inflation.



Catégories :

Taux d'intérêt - Finance - Inflation

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • EONIA (Euro Overnight Index Average = taux moyen pondéré en euros (TEMPÉ) )...... le rendement de l'investissement et le taux d'intérêt réel est particulièrement forte, ... (source : aygosi.pagesperso-orange)
  • Il se calcule en euros courants, sans tenir compte du fait que l'inflation déprécie mécaniquement la somme prêtée. Le taux d'intérêt réel est le taux... (source : ladocumentationfrancaise)
  • ... Lorsque le taux d'intérêt réel est élevé (on rappelle que le taux d'intérêt réel est le taux d'intérêt constaté sur le marché, ou taux... (source : brises)

En économie, le taux d'intérêt réel est le taux d'intérêt nominal corrigé du taux d'inflation (voir Valeur nominale et valeur réelle).

L'équation de Fisher donne l'approximation suivante[1] :

i \approx r + \pi avec r le taux d'intérêt réel, i le taux d'intérêt nominal, et π le taux d'inflation

d'où se déduit

r \approx i - \pi

Historique

Dans un ouvrage devenu célèbre (Theory of Interest, publié en 1907 et republié en 1930) Irving Fisher (1867-1947) a été le premier économiste à faire une distinction claire entre un taux d'intérêt nominal et un taux d'intérêt réel qui prend en compte l'effet de la hausse des prix (équivalente à une diminution du pouvoir d'achat).

Calcul exact et approximatif

Le calcul exact est fait par une division : le taux d'intérêt réel, R, quand le taux nominal du prêt est T et celui de l'inflation est I, est donné par la formule 1+R = (1+T) / (1+I), c'est-à-dire R = (1+T) / (1+I) -1. A titre d'exemple, avec T = 200 % et I = 100%, de 100 %, R = ( (1+2) / (1+1) ) -1 = 50%.

Quand le taux d'inflation est faible, mais uniquement sous cette condition, le taux réel est approximativement égal à la différence entre le taux nominal et le taux d'inflation.

Exemples

Imaginons que le taux d'inflation prévu pour l'année à venir soit faible, 2, 00% pour fixer les idées. À ce taux, ce qui coûte actuellement 1000 euros vaudra 1020 euros dans un an. Comme 1071 est égal à 1020 augmenté de 5%, avec le remboursement de l'emprunt (1071 euros) on pourra acheter 5% de plus dans un an qu'avec 1000 euros actuellement : la différence 7, 1%-2%=5, 1% est une bonne approximation de l'augmentation du pouvoir d'achat (5%).

Imaginons que le taux d'inflation prévu soit aussi plus élevé : 10% pour fixer les idées. À ce taux, ce qui coûte actuellement 1000 euros vaudra 1100 euros dans un an. Comme 1320 est égal à 1100 augmenté de 20%, avec le remboursement de l'emprunt (1320 euros) on pourra acheter 20% de plus dans un an qu'avec 1000 euros actuellement : la différence 32%-10%=22% surestime davantage l'augmentation du pouvoir d'achat qui n'est que de 20%.

Notes et références

  1. Fisher equation, en . wikipedia. org

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : taux - euros - intérêt - 1000 - inflation - réel - nominal - actuellement - fisher - pouvoir - achat - prêt - égal - différence - 1071 - 1320 - valeur - approximation - calcul - exact -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_d%27int%C3%A9r%C3%AAt_r%C3%A9el.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu